Tensions avec la Corée du Nord - Trump salue "les grands progrès" sur la Corée du Nord, mais "les sanctions demeurent"

Publié le à WASHINGTON (USA)

Le président américain Donald Trump a salué jeudi sur Twitter "les grands progrès" réalisés sur la Corée du Nord, après l'annonce par un haut responsable sud-coréen d'une rencontre historique entre Trump et Kim Jong-Un d'ici fin mai. "Kim Jong Un a discuté de dénucléarisation avec les représentants sud-coréens, pas seulement d'un gel" des activités nucléaires, a écrit le président américain. "Egalement, pas de tests de missiles de la Corée du Nord pendant cette période", c'est à dire pendant d'éventuelles négociations, a-t-il poursuivi. "De grands progrès ont été réalisés mais les sanctions demeurent jusqu'à ce qu'un accord soit trouvé. Rencontre prévue!". Un responsable américain a précisé qu'aucune lettre du dirigeant nord-coréen n'avait été transmise au locataire de la Maison Blanche mais que son invitation avait été transmise "oralement" par la délégation sud-coréenne venue rendre compte à Washington de son récent voyage à Pyongyang. Une des principales annonces, au retour de Pyongyang du conseiller national sud-coréen à la Sécurité Chung Eui-yong et du chef du Service du renseignement de Corée du Sud (NIS) Suh Hoon, avait été que le leader nord-coréen s'était dit ouvert à la dénucléarisation, et à un dialogue direct avec les Etats-Unis. Visé par une série de sanctions imposées par le Conseil de sécurité des Nations unies mais aussi américaines, le régime nord-coréen avait jusqu'ici toujours affirmé que le développement de son programme nucléaire n'était tout simplement pas négociable. Le Japon, qui fait officiellement partie des processus de "pourparlers à six" sur le nucléaire nord-coréen, au point mort depuis 2008, a salué vendredi la perspective de la rencontre Trump-Kim. "J'apprécie hautement ce changement de la part de la Corée du Nord et le fait qu'elle va commencer des discussions fondées sur le principe d'une dénucléarisation", a indiqué le Premier ministre Shinzo Abe dans une déclaration télévisée. Il a ajouté qu'il se rendrait aux Etats-Unis en avril pour discuter avec Donald Trump. La future rencontre entre ce dernier et le leader nord-coréen, historique, est "le résultat de la coopération entre le Japon et les Etats-Unis et entre le Japon, les Etats-Unis et la Corée du Sud, destinée à maintenir une forte pression de concert avec la communauté internationale", a estimé Shinzo Abe. "Nous continuerons à exercer une pression maximale jusqu'à ce que la Corée du Nord prenne des mesures concrètes vers une dénucléarisation de manière parfaite, vérifiable et irréversible". (Belga)
© 2018 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.