Violences envers les Rohingyas - La Birmanie annonce le retour d'une première famille de Rohingyas exilés au Bangladesh

Publié le à RANGOUN (MMR)

Une première famille de musulmans rohingyas, enfuis au Bangladesh suite à ce que l'ONU dénonce comme un nettoyage ethnique en 2017 en Birmanie, est rentrée, a annoncé samedi soir le gouvernement birman."Les cinq membres de cette famille ont été renvoyés chez des proches à Maungdaw", épicentre des violences, selon un communiqué du gouvernement. Le gouvernement "va vérifier avec eux quelles sont les difficultés rencontrées par les personnes ayant fui à cause des conflits" afin d'"améliorer le processus de rapatriement", précise le gouvernement. Il ne précise pas cependant si ce premier retour, symbolique, doit être suivi sous peu par d'autres. La question du retour des réfugiés est suivie de près par la communauté internationale, les ONG s'inquiétant de l'impréparation de la Birmanie, censée construire des camps d'accueil temporaires, les villages rohingyas ayant été souvent brûlés dans les violences. S'ajoute à cela la forte haine anti-rohingya en Birmanie, attisée par le nationalisme bouddhiste. La Birmanie accusait jusqu'ici le Bangladesh d'être la cause du retard dans le rapatriement des Rohingyas réfugiés sur son territoire par centaines de milliers après ce nettoyage ethnique en 2017 dénoncé par l'ONU. (Belga)
© 2018 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.