Walesa condamné à présenter des excuses au leader conservateur Kaczynski

Publié le à VARSOVIE (POL)

Lech Walesa a été condamné jeudi à présenter des excuses au leader conservateur Jaroslaw Kaczynski, qu'il avait accusé d'être responsable de la catastrophe aérienne de Smolensk où avaient péri son frère jumeau, le président Lech Kaczynski, et 95 autres personnes, en 2010. Un tribunal de Gdansk a condamné l'ancien dirigeant du syndicat Solidarité et Prix Nobel de la Paix à publier sur sa page Facebook et dans plusieurs médias proches de l'opposition un communiqué où il reconnaît avoir diffamé Jaroslaw Kaczynski en déclarant que ce dernier avait donné l'ordre à l'avion présidentiel de se poser dans de mauvaises conditions météorologiques et qu'il avait ensuite cherché à faire porter la responsabilité de la catastrophe à d'autres. En revanche, les juges n'ont pas donné suite à la demande de M. Kaczynski de faire verser par M. Walesa 30.000 zlotys (7.000 euros) à une oeuvre de charité. La présidente du tribunal, Weronika Klawonn, a résumé le raisonnement ayant conduit à sa décision, indiquant que la liberté d'expression avait des limites, dont "la protection de la réputation d'autres personnes et de leur dignité". Elle a rappelé le contexte politique des déclarations de M. Walesa, en soulignant que M. Kaczynski avait utilisé la catastrophe de Smolensk dans son action politique, pour dénoncer le gouvernement libéral de Donald Tusk et entretenir la thèse d'un complot, et qu'il avait par ailleurs accusé M. Walesa d'avoir collaboré avec les services spéciaux communistes. De son côté, M. Walesa avait émis des doutes - y compris devant le tribunal, le 22 novembre - quant à l'état mental de son adversaire, qui dirige le parti au pouvoir Droit et Justice et à qui l'on attribue le rôle de principal décideur au sommet de l'Etat. (Belga)
© 2018 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.