100e anniversaire du génocide arménien

Il y aura cent ans, ce vendredi, que des milliers d’intellectuels arméniens étaient arrêtés à Constantinople, l’actuelle Istanbul. Ce fut le prélude à l’un des plus grands génocides de l’histoire, commis par un Empire ottoman finissant et dont l’Etat turc refuse toujours d’endosser l’héritage malgré la reconnaissance faite par une vingtaine de pays, dont la France et la Russie.