Il y a 20 ans, Srebrenica

Le 11 juillet 1995, l'enclave bosniaque de Srebrenica tombait aux mains des forces serbes du général Ratko Mladic. En quelques jours, plus de 8.000 hommes et adolescents étaient exécutés, le pire massacre en Europe commis depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le nom de Srebrenica reste attaché à cette tragédie qui symbolise la faillite des Nations unies, incapables de protéger ce territoire pourtant déclaré "zone de sécurité" deux ans plus tôt. Aujourd'hui, Srebrenica est le miroir d'une Bosnie-Herzégovine divisée, un révélateur des errements internationaux dans ce pays à la souveraineté toujours limitée.