De Gucht espère créer 400.000 jobs

BELGA Publié le - Mis à jour le

Actualité La Commission européenne a proposé mercredi l'ouverture de négociations de libre-échange entre l'UE et le Japon. Un tel accord "pourrait faire gagner un point de croissance à l'Union européenne et augmenter d'un tiers les exportations vers le Japon", soit l'équivalent de 400.000 nouveaux emplois, a affirmé le commissaire au commerce, Karel De Gucht. "Soyons clairs: nous avons besoin de ces emplois et nous avons besoin de cette croissance dans le climat économique actuel", a-t-il ajouté. "C'est sans doute la raison pour laquelle bon nombre de fédérations industrielles européennes, notamment les secteurs agro-alimentaire, pharmaceutique, chimique, des TIC et des services, pour ne citer que ceux-là, ont exprimé leur fort soutien".

Le commissaire a admis l'existence de "préoccupations liées à une concurrence additionnelle avec un pays développé", mais il entend mettre la pression sur le Japon pour qu'il réduise ses propres barrières commerciales. "Après une année de négociations, nous évaluerons les progrès faits par le Japon dans le démantèlement des barrières non-tarifaires. Si la mise en oeuvre n'est pas satisfaisante, j'interromprai les négociations".

Les États membres devront donner leur feu vert avant le lancement de pourparlers. "Je leur demande de saisir cette occasion et de donner à la Commission un mandat pour démarrer les négociations rapidement", a insisté M. De Gucht.

Publicité clickBoxBanner