L'Espagne fixe des seuils d'endettement limite aux régions

AFP Publié le - Mis à jour le

Actualité

Madrid a ordonné mardi à ses régions les plus endettées de limiter leur dettes à 15% du PIB régional cette année, a déclaré le gouvernement en annonçant de nouvelles mesures de rigueur destinées à limiter la crise financière.

Les responsables des finances des 17 régions semi-autonomes ont accepté, lors d'une réunion avec le ministère des Finances, de plafonner leur dette à 15,1% du PIB régional en 2012, puis à 16% en 2013, a indiqué le ministre du Budget, Cristobal Montoro, lors d'une conférence de presse.

La volonté du gouvernement central de restreindre le niveau d'endettement des régions a créé des tensions avec certains gouvernements régionaux. La Catalogne, poids lourd économique de l'Espagne criblée de dette, a boycotté la réunion de mardi. La représentante régionale de l'Andalousie, dirigée par la gauche, a claqué la porte de cette réunion avant que les objectifs ne soient votés.

Deux régions plus petites, les Asturies et les Canaries, ont voté contre les seuils fixés, tandis que les autres représentants des régions présents, principalement celles contrôlées par le parti populaire au pouvoir, ont voté en faveur du plan de Madrid.

Le secrétaire d'Etat à l'Administration publique Antonio Beteta a déclaré à la presse que la dette pour 2012 s'échelonnait de 9,87% pour la région madrilène à 22,81% pour la Catalogne.

Le gouvernement conservateur espagnol, sous pression pour stabiliser les finances publiques, a fixé la réduction du déficit des régions à 1,5% du produit intérieur brut (PIB) en 2012 et à 0,7% en 2013.

Publicité clickBoxBanner