L'UE perd une experte en privatisation

afp Publié le - Mis à jour le

Actualité Une responsable slovaque nommée conseillère aux privatisations en Grèce par l'Union Européenne mais mise en cause pour corruption dans son pays, a démissionné de son poste, a-t-on appris dimanche auprès des services de la Commission européenne à Athènes.

La presse grecque se félicitait dimanche de ce départ, tout en le jugeant tardif. Selon les journaux, la responsable, Anna Bubenikova, avait été démise dès le début de l'année de ses fonctions de présidente du Fonds slovaque chargé des privatisations après sa mise en cause pour d'éventuels faits de corruption. Son cas avait été rendu public en Grèce début août par des médias grecs, suscitant des réactions de l'opposition de gauche radicale.

La Commission a confirmé dans un communiqué que Mme Bubenikova a présenté le 9 août sa démission du poste de conseillère aux privatisations grecques, auquel elle avait été nommée en août 2011 avec deux autres responsables européens désignés par Bruxelles.

Le "conseil d'experts" dont elle était membre est chargé d'assister l'Agence de privatisations mise sur pied en 2011 en Grèce pour piloter une vaste programme de cessions de biens publics réclamé par l'UE et le FMI et censé aider le pays à s'extraire de sa crise financière et économique.

La Commission a rappelé à l'occasion son "attachement au principe de présomption d'innocence", soulignant que "jusqu'à maintenant les autorités slovaques n'ont pas lancé de procédures légales ou une quelconque procédure judiciaire officielle concernant Mme Bubenikova".

Publicité clickBoxBanner