La BCE en pleine panique?

AFP Publié le - Mis à jour le

Actualité

La Banque centrale européenne "panique" face à la crise en zone euro et agit hors de son mandat avec son nouveau programme de rachats d'obligations publiques, estime l'ancien chef économiste de la banque, Juergen Stark, dans une interview publiée samedi par le quotidien autrichien Die Presse.

"Le changement s'est produit en 2010. Jusque là tout allait bien", détaille l'ancien responsable de la BCE qui avait démissionné de son mandat fin 2011, estimant que les décisions prises alors par ses ex-collègues avaient "étiré à outrance le mandat" de l'institution.

"Puis, a-t-il poursuivi, la BCE a commencé à jouer un nouveau rôle, à tomber dans la panique. Elle a cédé à la pression extérieure... la pression de l'extérieur de l'Europe".

Selon lui, les nouvelles mesures annoncées le 6 septembre par la BCE pour tenter d'enrayer la crise de la dette souveraine en zone euro, dont un nouveau programme de rachats d'obligations publiques à volume illimité afin de faire baisser les taux d'emprunt, sont erronées.

"Avec les autres banques centrales, la BCE est en train d'inonder le marché, ce qui pose non seulement la question de savoir comment elle va récupérer son argent, mais aussi comment cet excès de liquidités créé va pouvoir être absorbé au niveau mondial", poursuit l'ancien chef économiste.

Cela "ne pourra pas être résolu seulement en appuyant sur un bouton. Si l'économie mondiale se stabilise, le potentiel d'inflation a, lui, crû énormément".

Selon lui, cette "panique" à propos d'une rupture de la zone euro était un "non-sens", et la seule façon de mettre fin à la crise était pour les Etats membres de réduire leurs dettes et de mettre en oeuvre des réformes structurelles pour stimuler la croissance économique.

"Les gouvernements ont reconnu que le retour à la discipline budgétaire est indispensable. Les marchés se concentrent beaucoup plus sur le fait de savoir si les Etats seront en mesure de rembourser leurs dettes dans cinq ans", a-t-il encore estimé.

Publicité clickBoxBanner