La Grèce va devoir économiser 2,5 milliards de plus d'ici 2 ans

afp Publié le - Mis à jour le

Actualité La Grèce va devoir économiser jusqu'à 14 milliards d'euros au cours des deux prochaines années, contre 11,5 milliards prévus jusqu'à présent, affirme l'hebdomadaire allemand Der Spiegel samedi.

Cette révision à la hausse des mesures d'économies nécessaires est le résultat des derniers repérages de la troïka de ses bailleurs de fonds (Union européenne, Fonds monétaire international, Banque centrale européenne), selon le magazine.

La troïka doit reprendre en septembre sa surveillance de la situation grecque. L'UE et le FMI font dépendre de cet audit le déblocage, ou non, de la prochaine tranche de prêts attendus par Athènes, d'un montant de 31,5 milliards d'euros.

Pour obtenir ce feu vert, sans lequel le pays risque de se retrouver en défaut de paiement et de sortir de l'euro, le gouvernement grec s'efforce de remplir sa part du contrat, en tentant de dégager des mesures d'économies chiffrées jusqu'ici à 11,5 milliards d'euros pour 2013 et 2014.

Or, selon le Spiegel, des revers dans les privatisations prévues et des recettes fiscales moins élevées qu'attendu en raison de la mauvaise situation économique ont rendu les mesures d'économie nécessaires encore plus grandes.

La troïka souligne en outre dans un rapport intermédiaire que le gouvernement grec n'a pas été en mesure jusqu'ici d'indiquer comment il allait économiser 11,5 milliards d'euros.

Publicité clickBoxBanner