Le cabinet Modrikamen met KBC en demeure

Belga Publié le - Mis à jour le

Actualité

Le bureau d'avocats Modrikamen va mettre en demeure KBC dans le dossier des CDO (collateralized debt obligations, crédits structurés) que le bancassureur a vendu à ses clients, rapporte samedi De Tijd. L'Echo relaie l'information. Le bureau Modrikamen reproche à KBC de ne pas avoir informé correctement ses clients à propos des risques liés aux CDO, de ne pas avoir respecté les règles liées au profil de risques et d'avoir constitué ses portefeuilles de CDO de manière irréfléchie.

Pour Me Laurent Arnauts, avocat au cabinet Modrikamen, ces mises en demeure sont "le premier pas vers une solution dans ce dossier". Elles pourraient être suivies par une transaction "ou par une procédure judiciaire si il n'y a pas de réaction ou une réaction insuffisante", précise l'avocat.

La porte-parole de KBC souligne que le groupe n'évitera pas ses responsabilités s'il apparaît qu'il y a eu des manquements.

Publicité clickBoxBanner