Le magot des Belges dans les banques suisses

Belga Publié le - Mis à jour le

Actualité Les riches Belges possèdent 30 milliards d'euros sur des comptes bancaires en Suisse, selon des calculs de la Banque nationale suisse; lit-on jeudi dans De Morgen. La Suisse propose d'imposer une taxe unique de 34% sur cet argent et de la rétrocéder à la Belgique, en échange du maintien du secret bancaire. Mais, la Belgique refuse actuellement. Ces calculs de la Banque nationale suisse sont intervenus dans le cadre d'une proposition dite "Rubik".

Dans ce type de proposition, la Suisse prélève une taxe sur les dépôts et la rétrocède ensuite aux autorités dont dépend le client. En échange de cet argent, la Suisse maintient son secret bancaire. De tels accords fiscaux ont déjà été conclus avec plusieurs pays dont l'Allemagne et la GB. Si un tel accord devait être signé en Berne et la Belgique, l'Etat fédéral pourrait obtenir 10 milliards d'euros, qui seraient directement versés au budget.

A l'avenir, la Suisse propose d'appliquer une taxation à la source de 25% sur les placements des Belges. En cas de refus d'un épargnant, son nom serait directement envoyé au fisc.

Le gouvernement belge, tout comme la Commission européenne, n'est pas très favorable à cette proposition. Une levée du secret bancaire est le scénario privilégié. Selon le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, un débat sur la proposition Rubik peut s'organiser au parlement ou au ministère des Finances "afin que chacun puisse se faire une idée".

Publicité clickBoxBanner