Le printemps arabe plombe le tourisme

BELGA Publié le - Mis à jour le

Actualité

Le géant allemand du tourisme TUI a annoncé mercredi une aggravation de sa perte au premier trimestre de son exercice fiscal (entamé le 1er octobre 2011), ce qu'il a expliqué par les révolutions arabes. Il a toutefois maintenu sa prévision annuelle. D'octobre à fin décembre, TUI a vu sa perte nette part du groupe se creuser de près de 89% sur un an à 87,6 millions d'euros. Avant intérêts des minoritaires, la perte s'est élevée à 137 millions d'euros, soit une aggravation de 45,4% sur un an.

Le chiffre d'affaires de TUI a lui au contraire progressé au premier trimestre de son exercice, de 4,9% à 3,45 milliards d'euros. Le groupe a par ailleurs fait état de réservations "satisfaisantes", tant pour la saison d'hiver encore en cours, que pour la saison estivale à venir.

Malgré cette perte plus prononcée en fin d'année dernière, TUI a maintenu ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice fiscal, à savoir: un bénéfice net, une "hausse modérée" du chiffre d'affaires et une "légère amélioration" du résultat opérationnel ajusté.

Au premier trimestre, ce dernier a été négatif: -147,3 millions d'euros, contre -119,6 millions d'euros un an avant.

Publicité clickBoxBanner