Le prix du diesel atteint un sommet

BELGA Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Actualité Le prix maximum du diesel atteindra demain/vendredi 1,5870 euro le litre, un record.

L'augmentation se chiffre à 0,9 centime le litre, suffisante pour dépasser le record du 15 mars dernier quand le prix maximum du litre de diesel s'était élevé à 1,579 euro.

Cette nouvelle progression résulte de la hausse des prix des produits pétroliers sur les marchés internationaux, a précisé le SPF Economie.

Vers une nouvelle hausse de l'inflation

La hausse du prix du pétrole brut, qui entraînera vendredi une hausse du diesel, aura certainement un impact sur l'inflation, a indiqué jeudi le Bureau du Plan. "Il y aura certainement une révision à la hausse de nos prévisions d'inflation", explique Ludovic Dobbelaere du Bureau du Plan. "Ces deux derniers mois, des informations indiquaient une hausse des prix de l'énergie mais aussi des prix des matières premières. Tout porte à croire que l'inflation va de nouveau partir à la hausse, quelques mois après une inflation en baisse", précise M. Dobbelaere.

Le Bureau du Plan ne prévoit toutefois pas une forte hausse de l'inflation immédiatement. "Nous ne reviendrons pas à 3%", ajoute-t-on. Le Bureau du Plan présentera ses nouvelles prévisions d'inflation au début du mois de septembre.

Touring : "Baissons la TVA sur les accises"

La hausse du prix maximum du diesel est néfaste pour le pouvoir d'achat, estime jeudi l'association d'automobilistes Touring. Afin d'abaisser le prix à la pompe, Touring propose de réduire la TVA sur les accises de 21 à 19%. "Il est inacceptable que les autorités perçoivent autant de revenus grâce à la TVA, sans compensation pour le consommateur", souligne Touring. "La moitié de ce que paient les gens à la pompe va aux accises et à la TVA. Nous payons une tripe taxe: une TVA sur le prix de base, les accises et encore une TVA sur ces accises. Les accises ont augmenté de 27% en un an passant de 0,36 à 0,46 euro.

Et donc, la TVA rapporte encore plus pour l'Etat", indique Touring. Touring a par ailleurs précisé que le prix du diesel avait augmenté de 33% en cinq ans (de 1,186 à 1,587 euro). L'association propose un abaissement de la TVA sur les accises. Touring veut aussi que le système de cliquet inversé soit appliqué à chaque hausse de prix à partir d'1,70 euro le litre pour l'essence et d'1,50 euro pour le diesel.

Enfin, Touring demande une présence partielle des prix des carburants dans l'indice santé. "Quand de 13 à 14% des revenus sont consacrés au carburant, il est logique qu'il figure dans l'indice". A l'exception de la France (1,599 euro le litre), le diesel est moins cher dans les pays voisins.

Le gouvernement fédéral n'envisage pas de cliquet inversé

Le gouvernement fédéral n'a pas l'intention de réinstaurer dans l'immédiat le système du "cliquet inversé", a indiqué jeudi le cabinet du ministre des Finances, Steven Vanackere (CD&V). C'est une question qui peut être abordée lors d'un contrôle budgétaire mais pas maintenant, ajoutait-on.

Le "cliquet inversé" est un système par lequel l'État renonce à engranger une partie de la plus-value de TVA engendrée par l'augmentation des prix. Son influence sur le prix à la pompe est minime.

Ce système a été appliqué par le passé lorsque le diesel dépassait 1,50 euro/litre et l'essence 1,70 euro/litre.

Publicité clickBoxBanner