"Les prix de l'immobilier pourraient diminuer"

Rédaction en ligne Publié le - Mis à jour le

Actualité

Dans le contexte actuel, vaut-il mieux investir dans l'immobilier maintenant ou attendre un peu? C'est un peu la question qui est revenue le plus souvent lors du chat de ce midi avec Paul et Jean Houtart, de l'agence immobilière Les Viviers.

Pour ces deux spécialistes du marché immobilier en Belgique, il est assez difficile d'y répondre de manière catégorique, tant l'incertitude pour les années futures est grande. Reste tout de même que l'achat d'un bien immobilier est toujours une valeur sûre, et permet de constituer, quelle que soit la conjoncture à venir, un capital sur le long terme.

Toutefois, il ne faut pas oublier qu'un contexte de crise plane encore en Europe. Et si les prix de nombreux biens immobiliers ont nettement augmenté ces derniers temps, c'est bien parce qu'ils représentent des valeurs refuge face à d'autres produits financiers, désormais beaucoup moins attractifs car plus risqués. Ainsi, tant qu'une reprise ne s'amorcera pas, ces prix ont toutes les chances de rester élevés.

Autre question récurrente: peut-on raisonnablement s'attendre à une baisse des prix sur le moyen et le long terme? Paul et Jean Houtart suggèrent que certains "paramètres macroéconomiques peuvent nous faire penser que les prix de l'immobilier pourraient diminuer dans les prochaines années à venir".

Pourquoi? Peut-être en raison des taux d'intérêts réels qui sont depuis quelques années à leur niveau plancher (ils ne peuvent pas aller plus bas), et qui vont donc très certainement augmenter. Logiquement, les investissements dans l'immobilier devraient donc être moins nombreux, ce qui se répercutera à la baisse sur les prix. Cependant, nos deux experts restent convaincus que le scénario le plus probable sera une "stabilisation des prix" et non une baisse.

Enfin, autre point abordé dans le chat: le certificat PEB (Performance Energétique Bâtiment) change-t-il quelque chose au niveau des prix? Paul et Jean Houtart soutiennent notamment qu'il constitue un paramètre essentiel que les acheteurs de biens privés prennent maintenant en compte, un peu comme les indices de consommation pour les voitures.

Toujours dans le cadre de nos chats Batibouw, lalibre.be vous propose de poser toutes vos questions sur les certificats PEB ce vendredi à 12h. Ce mardi midi, c'est Benoit Fosseprez, responsable de Green4Energy, spécialiste du photovoltaïque, qui répondra à vos questions.

Publicité clickBoxBanner