Maisons et appartements plus chers en 2010

Publié le - Mis à jour le

Actualité

La direction générale "Statistique et information économique" du SPF Economie, sur base des données issues du cadastre du SPF Finances, vient de dresser un bilan de l’activité immobilière en 2010, bilan qui ne fait que confirmer ce que le marché avait déjà constaté. Par rapport à 2009, l’an dernier les prix des maisons d’habitation ordinaires ont augmenté de 5 %, ceux des villas, bungalows et maisons de campagne de 6 % et ceux des appartements de 6,7 %. Les prix des terrains à bâtir ont, eux, à nouveau bondi de 9 %, après une hausse de 13 % en 2009. Le prix moyen en 2010 d’une maison ordinaire était de 180 877 euros, pour 319 426 euros pour les villas et 189 636 euros pour les appartements. Pour les terrains, le candidat bâtisseur devait débourser en moyenne 103 euros/m2. Une maison coûtait en moyenne 139 638 euros en Région wallonne et 192 179 euros en Région flamande, pour 336 070 euros en Région bruxelloise.

En Région wallonne, la hausse du prix moyen pour les maisons ordinaires atteint 3,9 % et 3,3 % pour les appartements (148 396 euros). Pour les maisons et les appartements, le Hainaut est la province la moins chère et le Brabant wallon la plus chère. Le prix moyen des terrains à bâtir qui avait progressé de 12 % en 2009 a encore augmenté de 5,3 % pour atteindre 47,1 euros/m2. En Région bruxelloise, la hausse du prix moyen pour les maisons ordinaires atteint 7,9 % et 7,5 % pour les appartements (201 243 euros). Le prix moyen des terrains à bâtir a connu une envolée (+ 53,4 %) après avoir subi une chute de 40 % la précédente année. Ces dernières variations sont toutefois à relativiser en raison du nombre limité de transactions. Le prix moyen des terrains à bâtir bruxellois atteint 374,4 euros/m2.

Dans le classement des prix moyens des maisons, sept communes bruxelloises sont présentes dans le Top 10. La tête de ce classement est occupée par Woluwe-Saint-Pierre (477 145 euros) alors que selon l’association des Ventes notariales de Bruxelles (NVN) elle était détrônée par Etterbeek et reléguée à la 5e place dans le classement bruxellois. La NVN se basait toutefois sur les compromis de vente de 2010, intégrant les villas et non l’acte de vente et surtout des prix médians et non moyens. La première commune wallonne, Lasne (334 849 euros), occupe la 9e place, devant Knokke-Heist. La commune la moins chère est Colfontaine (86 273 euros).

Les prix des maisons ayant fait l’objet de transactions au cours du premier trimestre 2011 affichent une évolution nationale de + 1,8 % par rapport au précédent trimestre, ressort-il par ailleurs du baromètre des notaires. Cette progression est présente en Wallonie (+ 2,8 %) et à Bruxelles (+ 3,6 %), tandis que les prix se maintiennent en Flandre (- 0,2 %). Au premier trimestre 2011, le prix moyen des appartements en Belgique s’est stabilisé (- 0,2 %). L’activité immobilière a augmenté au premier trimestre 2011 de 1,1 % par rapport au dernier trimestre de 2010. (Belga)

Publicité clickBoxBanner