Prix de l'immobilier se stabilisent au 1er semestre

BELGA Publié le - Mis à jour le

Actualité

Les prix de l'immobilier résidentiel se sont stabilisés ou ont légèrement baissé au premier semestre 2011, apprend-t-on dans le nouveau Guide immobilier Trends-Tendances 2011. Le prix de référence pour une maison d'habitation a augmenté de 2% au premier semestre jusqu'à 225.000 euros. Le prix pour les appartements a augmenté d'1%. Avec une inflation de 3,5%, il s'agit en réalité d'une baisse de prix, selon Trends-Tendances.

"Les prix ont fortement augmenté ces dernières années", selon Laurenz Verledens, journaliste de Trends. "On assiste vraisemblablement à une stagnation des prix. La crise économique joue aussi son rôle". Pour les villas, le prix a progressé de 3% jusqu'à 370.000 euros. Les prix des terrains ont baissé alors qu'ils avaient explosé de 164% entre 2000 et 2010. Le prix médian d'un terrain a baissé de 3% au premier semestre jusqu'à 125 euros du m2.

Le prix de référence pour une maison d'habitation subit de fortes disparités régionales. Ainsi, il faudra débourser 400.000 euros à Bruxelles pour ce type d'habitation, 230.000 euros en Flandre et 170.000 euros en Wallonie. En Wallonie, la province la plus chère reste le Brabant wallon avec un prix de référence de 270.000 euros, très au-dessus de la moyenne régionale. Le Hainaut est la province la moins chère du pays avec un prix de référence de 150.000 euros.

Enfin, en Flandre, c'est la province du Brabant flamand qui est la plus chère pour l'achat d'une maison, avec un prix de référence de 280.000 euros, similaire à celui du Brabant wallon.

Publicité clickBoxBanner