Ryanair prolonge à Charleroi jusqu'en 2022 au moins

Raphaël Meulders Publié le - Mis à jour le

Exclusif
Actualité

Le mariage a parfois été houleux, mais il résiste aux polémiques et aux pressions. Il va même être prolongé de dix ans. Ryanair et l’aéroport de Charleroi Brussels South (BSCA) ont signé un nouvel accord de collaboration courant jusqu’en 2022. Un enjeu de taille pour l’aéroport de Gosselies, où près de 80 % des vols sont opérés par la compagnie low-cost irlandaise.

Une bonne nouvelle aussi pour l’emploi local, puisque cet accord stipule que le "handling" (services d’assistance liés à l’arrivée et au départ des avions) continuera d’être assuré par des employés de BSCA. D’aucuns remarqueront que cet accord n’empêche toutefois pas Ryanair de quitter Charleroi avant 2022. "Tout peut arriver d’ici dix ans; une catastrophe naturelle ou Ryanair qui tombe en faillite, ironise David Gering, directeur commercial de BSCA. Comme dans n’importe quel partenariat, on peut toujours casser le contrat, que ce soit Ryanair ou nous. Mais si les deux parties se sont liées pour dix ans, c’est qu’elles y trouvent un réel intérêt." Le directeur est ravi de cette prolongation. "Nous sommes très satisfaits de notre collaboration avec Ryanair et apprécions sa flexibilité, notamment en cette période où notre aéroport arrive à saturation." Avec 6 millions de passagers en 2011, l’aéroport de Charleroi se sent en effet à l’étroit et envisage un agrandissement à court terme. "Le masterplan du projet est en cours de finition. Il devrait être approuvé à la fin octobre, rappelle M. Gering. L’objectif est d’avoir les infrastructures adéquates pour accueillir 9 millions de passagers en 2020." Avec, au préalable, un chantier qui devrait durer 4 ans.

Ryanair continue donc sa croissance à Charleroi et se lance également dans les applications mobiles. La compagnie irlandaise a lancé ce mardi sa propre application, valable uniquement, pour l’instant, sur les Iphone et les Ipad. Une "app" qui permettra notamment à ses passagers de réserver, vérifier les horaires, modifier leur réservation ou même louer une voiture. "Les passagers peuvent désormais réserver des vols Ryanair depuis n’importe quel endroit à partir de leur téléphone portable. Que ce soit la nuit ou le jour, ils pourront s’assurer qu’ils ne rateront pas les prix de vols les plus bas d’Europe", explique Stephen McNamara, responsable de la communication pour Ryanair. À noter que l’application est disponible sur l’Itunes Store au prix de 3 euros et qu’une version Android est attendue très prochainement.

Publicité clickBoxBanner