Soldes en stock, c’est parti !

A.Ma. Publié le - Mis à jour le

Actualité

Cela fait plusieurs jours déjà que le sujet est "dans le vent". A L’Esplanade, le centre commercial de Louvain-la-Neuve, notamment, on a même tenté le coup de "la braderie d’été" , "le rendez-vous des bonnes affaires à ne pas manquer" , pour "chauffer la salle" juste avant l’ouverture officielle des soldes d’été, ce samedi 30 juin. Des soldes que les professionnels du secteur attendent tout autant qu’ils les redoutent. Car ils en espèrent beaucoup. Particulièrement dans le secteur de l’habillement et de la mode.

1Mauvaises ventes au printemps. "Les magasins de mode espèrent qu’ils compenseront le mauvais printemps , souligne d’emblée le SNI, le Syndicat neutre pour indépendants. A cause du mauvais temps et de la crise économique, le chiffre d’affaires des magasins de mode a chuté de 3,5 % ce printemps" , poursuit le SNI à l’issue d’un tour de table auprès de 448 magasins de vêtements et de chaussures. Même analyse du côté de l’UCM, l’Union des classes moyennes, qui se base sur un sondage auprès de 300 commerçants indépendants : "La crise et la météo se sont conjuguées et la vente des collections de printemps et d’été ont été médiocres." Et de résumer : "Le secteur, à l’évidence, est à la peine." Comeos, la fédération du commerce et des services en Belgique, ne dit pas autre chose : "A cause du froid et des intempéries, les collections de printemps et d’été sont restées dans les rayons."

2Des stocks importants, les réductions aussi. Les stocks sont donc là. Selon l’UCM, quatre commerçants sur dix déclarent disposer d’un stock plus important qu’en 2011 et plus de 45 % des commerçants ont des stocks identiques à l’année précédente. Or, les stocks de l’année dernière étaient déjà élevés. Seuls 12,8 % des commerçants interrogés ont des stocks moins importants que l’an dernier. Le SNI va plus loin : "Quatre-vingt-quatre pour cent des commerçants ont plus ou autant d’articles en stock qu’au début des soldes d’été de 2011." Ce qui va pousser, dit-il, les commerçants à afficher dès le premier jour des réductions en moyenne de 30 %, et même, ici et là, jusqu’à 50 %. Ce que confirme Comeos : "Dès samedi, les magasins de vêtements tenteront d’écouler leur stock en proposant des réductions allant jusqu’à 50 %." Sachant que "les magasins les plus importants et les plus connus installés dans les centres commerciaux déterminent dans une large mesure les réductions octroyées durant les soldes. Ce sont eux qui donnent le ton" . Comeos note encore que "même la vente couplée n’est pas parvenue à stimuler les achats de manière significative au cours du mois de juin" .

3Les attentes en chiffres. Ce que les commerçants prévoient en termes de ventes ? Près de la moitié des commerçants s’attendent à une augmentation des achats durant les soldes, contre 16,4 % des sondés qui prévoient une diminution, 22,1 % un statu quo tandis que 13,3 % sont sans avis, précise l’UCM. Néanmoins, les commerçants sont peu nombreux à prévoir une augmentation de leur chiffre d’affaires par rapport à l’an dernier sur l’ensemble de la période des soldes d’été. D’après l’analyse du SNI, "les magasins de mode s’attendent à une augmentation du chiffre d’affaires de 2,5 % par rapport à l’année passée" . Et de nuancer : "En 2011, les soldes d’été avaient été clôturés avec une augmentation minimale du chiffre d’affaires de 0,5 %."

4Démarrage en fanfare ? "Les soldes d’été créent de plus en plus l’événement , déclare Comeos dans son communiqué. Les chasseurs de bonnes affaires à la recherche de vêtements d’été à prix réduit sont également séduits par d’autres commerçants : magasins d’électroménager, de livres, d’ameublement intérieur : tous tentent d’attirer les consommateurs belges au moyen de réductions." Oui, mais la fédération a quand même titré son communiqué ainsi : "Les soldes d’été débuteront-ils sur les chapeaux de roue samedi ?" Le SNI, en tout cas, s’attend, lui, "à une ruée le premier jour" . Et d’expliquer : "Etant donné que les soldes commencent un samedi, c’est logique." Et puis, la météo devrait être clémente ce week-end Reste qu’il faudra évidemment attendre le 31 juillet, quand les soldes se clôturent, pour dresser le bilan final.

Publicité clickBoxBanner