Tony Blair appelle les Allemands à sauver l'euro

AFP Publié le - Mis à jour le

Actualité

L'ancien Premier ministre britannique Tony Blair appelle les Allemands à sauver l'euro, même au prix de compromis déplaisants, dans une tribune publiée lundi par le quotidien le plus lu d'Europe, Bild.

La crise que traverse la zone euro "est une expérience nouvelle, qu'on pourrait au mieux comparer avec celle des années 1930. Toutes les alternatives sont déplaisantes. Mais la meilleure alternative pour l'Europe, et surtout pour l'Allemagne, c'est de sauver l'euro", écrit M. Blair.

"Abandonner l'euro maintenant serait catastrophique, et notamment économiquement, pas seulement politiquement", avertit-il.

Il reconnaît que l'on en demande beaucoup aux Allemands: "Financer les mécanismes de sauvetage, accepter une inflation (plus forte) et se porter garant pour des dettes de pays qui n'ont pas fait les réformes nécessaires".

Mais pour lui l'Allemagne n'a pas d'autre choix que d'accepter "une forme de mutualisation de la dette", alors que les pays en crise devront accepter les réformes et les appliquer selon un calendrier précis et réaliste, conclut-il.

L'opinion publique allemande est assez largement hostile aux mesures prises pour tenter de redresser les pays en difficulté de la zone euro, surtout ceux du sud: Grèce, Portugal, Espagne.

Bild se fait régulièrement le porte-parole de cette large frange euro-sceptique avec des unes et des articles très provocateurs.

Selon un sondage publié par l'édition dominicale de Bild, 51% des Allemands (contre 29%) pensent que la première puissance économique européenne serait dans une meilleure situation sans l'euro et 71% des Allemands demandent que la Grèce sorte de la zone euro si elle ne tient pas ses promesses d'austérité.

Publicité clickBoxBanner