Veiller à plus de concurrence et à des prix plus corrects

Belga Publié le - Mis à jour le

Actualité Le Conseil des ministres a approuvé vendredi un projet de loi qui renforce l'Observatoire des prix et qui fera de l'Autorité Belge de la Concurrence (ABC) un organe indépendant. Les prix évoluaient plus rapidement chez nous que dans les pays voisins, a expliqué le ministre de l'Economie Johan Vande Lanotte. En décembre, l'inflation était chez nous de 3,2 % alors qu'elle était de 2,3% en Allemagne, de 2,5% aux Pays-Bas et de 2,7% en France.

"Grâce à diverses actions du gouvernement, notamment sur les prix de l'énergie, nous avons fait baisser le taux d'inflation d'un pour-cent. Avec 2,2%, nous sommes maintenant en dessous des taux français et néerlandais et proches du taux allemand qui est de 2%".

Pour poursuivre sur la même voie, le projet de loi prévoit que l'Observatoire des prix sera renforcé. Lorsque le texte sera voté, outre les analyses qu'il continuera à réaliser, l'Observatoire pourra lui-même saisir l'autorité de la concurrence lorsqu'il constatera un problème relatif aux prix ou aux marges, une évolution anormale du prix ou un problème structurel de marché.

L'ABC, sur base du rapport de l'Observatoire et après avoir entendu les acteurs concernés, pourra prendre des mesures provisoires.

Par ailleurs, dans le cadre de la politique des prix du médicament, on fixera à l'avenir le prix des matières premières des préparations magistrales et le SPF Economie procédera à une comparaison internationale des prix des médicaments non remboursables.

Publicité clickBoxBanner