Vers un libre-échange avec l'Asie du Sud-Est?

AFP Publié le - Mis à jour le

Actualité

La chancelière allemande Angela Merkel a estimé mercredi, lors d'une visite en Indonésie, que l'Europe devrait "se dépêcher" de signer un accord de libre-échange avec l'Asie du Sud-Est pour être "compétitive".

"Je suis profondément convaincue que l'Europe doit se dépêcher de mettre en oeuvre un accord de libre-échange avec cette région si elle veut être compétitive", a déclaré Mme Merkel en achevant une visite de deux jours en Indonésie, première économie d'Asie du Sud-Est.

L'Association des nations d'Asie du Sud-Est (Asean), qui regroupe les dix pays de la région, a entamé en mai 2007 des négociations avec l'Union européenne en vue d'un accord de libre-échange. Mais elles ont jusqu'à présent peu progressé, en raison notamment des relations très difficiles entre l'UE et la Birmanie, membre de l'Asean jusqu'à peu encore coupable de nombreuses violations des droits de l'Homme. L'ouverture politique entreprise dans ce pays devrait cependant pouvoir débloquer les discussions.

L'Asean représente le troisième partenaire de l'UE dans le monde, hors Europe, avec des échanges représentant plus de 206 milliards d'euros en 2011, selon la Commission européenne.

L'UE est de son côté le deuxième partenaire commercial de l'Asean, après la Chine.

L'Asie du Sud-Est est considérée comme une des régions les plus dynamiques au monde avec en tête l'Indonésie, dont la croissance moyenne est supérieure à 6% l'an.

L'Asean regroupe le Brunei, le Cambodge, l'Indonésie, le Laos, la Malaisie, la Birmanie, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam.

Publicité clickBoxBanner