Auto L’arrestation du patron de Renault et de Nissan a été très mal accueillie à la Bourse de Paris où l’action du constructeur français a plongé de 15 % peu avant midi, pour réduire lentement sa perte et terminer la journée en recul de 8,43 % à 59,06 euros.

(...)