Auto Trois jours après son éclatement, l’affaire Ghosn ne cesse de rebondir, alors que de sérieux risques d’extension du problème apparaissent. Mercredi, la détention provisoire du PDG de Renault et président de Nissan et de Mitsubishi a été prolongée de dix jours, courant ainsi jusqu’au 30 novembre.
(...)