Auto

General Motors (GM) a annoncé jeudi une baisse de plus de moitié de son bénéfice net au premier trimestre, en raison d'une charge de 942 millions de dollars liée à sa restructuration en Corée du sud. Le constructeur automobile a dégagé un bénéfice net de 1,05 milliard de dollars lors des trois premiers mois de l'année, contre 2,61 milliards à la même période en 2017.

Ce résultat s'est toutefois traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, de 1,43 dollar contre 1,24 dollar attendu en moyenne par les analystes.

Dans le cadre d'un vaste plan de restructuration visant à se désengager des marchés déficitaires et moins rentables, le premier groupe automobile américain a décidé d'arrêter la production en Corée du sud et d'y fermer un site de production important d'ici la fin du mois de mai.

Lors du trimestre, il y a réduit ses capacités de production et supprimé de nombreux emplois, a indiqué Chuck Stevens, le directeur financier, lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.

GM a décidé de se concentrer sur les deux premiers marchés mondiaux de l'automobile que sont l'Amérique du nord (Etats-Unis, Canada et le Mexique) et la Chine.

Ce pari semble payant puisque le géant de Detroit (Michigan, nord) a généré des revenus record au premier trimestre en Chine, ce qui a dopé son chiffre d'affaires total alors même que la production a ralenti aux Etats-Unis sur fond de transition dans les usines entre vieux et anciens modèles de camionnettes à plateau (pickups) et de 4X4 de ville (SUV).

Le chiffre d'affaires a reculé de 3,1% à 36,1 milliards de dollars, mais il est supérieur aux 34,66 milliards anticipés. Le déclin a été limité par des ventes de 986.052 voitures, un record, en Chine.

Par comparaison, GM n'a vendu que 715.794 véhicules aux Etats-Unis.

"Les résultats du trimestre sont en ligne avec nos attentes qui prenaient en compte une baisse de la production attendue en Amérique du nord due à la transition entre les tout nouveaux modèles Chevrolet Silverado et GMC Sierra. Nous sommes bien partis pour enregistrer de solides résultats en 2018", a déclaré la PDG Mary Barra, citée dans le communiqué.

GM table toujours sur une marge opérationnelle à 10% pour 2018, contre 10,7% l'an dernier. Cette marge a chuté à 7,2% au premier trimestre.