Auto Il fallait encore que Donald la ramène ! Et en Europe, la réplique de Jean-Claude ne vaut pas mieux. Tel est le sentiment qui prévaut parmi les constructeurs automobiles au Salon de Genève. Avec la crise du diesel, les menaces protectionnistes sur le secteur plombent quelque peu l’ambiance au Palexpo. Donc le président des Etats-Unis veut taxer l’importation d’acier et d’aluminium dont sont faites les autos. En réponse, le président de la Commission européenne veut taxer le denim de Levi Strauss et la gnôle d’Augustus Bulleit. Eh bien, puisque c’est comme ça, le président américain taxera les belles Audi, BMW, Mercedes et Porsche à leur entrée aux Etats-Unis. Na!

(...)