Auto

Le Conseil, l'institution qui réunit les chefs d'État ou de gouvernement des 28 États membres de l'Union européenne, a validé la proposition de la Commission européenne d'obliger les constructeurs automobiles à installer dans les nouveaux véhicules (voitures, camionnettes, camions et bus) des dispositifs de sécurité supplémentaires, a annoncé la Commission vendredi.

La proposition doit encore passer par le Parlement européen mais aucune date d'ouverture des débats n'a encore été fixée. Si elle est votée par les eurodéputés, les nouveaux équipements seront obligatoires dans les trois ans après le vote.

25.000 morts par an sur les routes européennes

"Chaque année, quelque 25.000 personnes meurent sur les routes dans l'Union européenne et 135.000 sont blessées grièvement. C'est inacceptable", souligne la Commission, qui veut aussi aider les États membres à systématiquement identifier les sections de routes dangereuses. "Cela pourrait sauver des milliers de vies et donc permettre de se rapprocher de l'objectif à long terme de l'UE du zéro mort et zéro blessé grave (sur les routes) à l'horizon 2050."

Quels dispositifs de sécurité devraient donc équiper à l'avenir les véhicules en Europe?

Pour les voitures :

- système avancé de freinage d'urgence

Pour les voitures et camionnettes :

- enregistreur de données routières pour les accidents

- ceintures de sécurité améliorées

- système d'assistance au maintien de la trajectoire

- verre de sécurité pour le pare-brise en cas de collision avec un cycliste ou un piéton

Pour les voitures, camionnettes, camions et bus :

- système antidémarreur avec éthylomètre

- système de reconnaissance de la somnolence au volant

- signal de freinage d'urgence

- assistance intelligente à la vitesse

- caméra de recul

Pour les camionnettes, camions et bus :

- système de contrôle de la pression des pneus

Pour les camions et les bus :

- détecteurs d'usagers de la route vulnérables

- vision directe améliorée des usagers vulnérables depuis le siège du conducteur