Auto

Le tribunal de Tokyo a approuvé la prolongation de la garde à vue de Carlos Ghosn pour une durée de 10 jours supplémentaires à compter de mercredi, soit jusqu'au 30 novembre, ont rapporté mercredi les médias japonais.

Le PDG de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi Motors avait été arrêté lundi à Tokyo sur des soupçons de malversations.

Contactés par l'AFP, le tribunal et le bureau du procureur ont indiqué ne pas commenter ce type de décision sur un cas particulier.

Le parquet reproche au Franco-libano-brésilien d'avoir "conspiré pour minimiser sa rétribution à cinq reprises entre juin 2011 et juin 2015", en déclarant une somme totale de 4,9 milliards de yens (environ 37 millions d'euros) au lieu de près de 10 milliards de yens.

Un de ses collaborateurs, Greg Kelly, interpellé simultanément, a également vu sa durée de détention étendue, toujours selon les médias.