Auto

Dream Cars, du vendredi 20 au dimanche 22 janvier, c'est aussi un total de plus de 25 000 chevaux sous le capot des 44 bolides présentés. Pour trois jours, le plus grand show-room du grand luxe automobile.

Le rêve n'a pas de prix, il ne coûte rien en fait. Mais sa concrétisation peut parfois demander quelqu' effort financier. On n'en veut pour preuve que le Salon Dream Cars, qui se tient au Heysel, en marge du Salon de l'auto, de la moto et du van. Occupé le week-end dernier par les camions de Truck&Transport, le Palais 1 se pare maintenant de ses plus beaux atours hivernaux pour accueillir les automobiles les plus splendides qui soient. Toutes les grandes marques de luxe se doivent d'être présentes, Alpina, Aston Martin, Audi, Bentley, BMW, Ferrari, Jaguar, Lamborghini, Maserati, McLaren, Mercedes-Benz, Porsche, Rolls-Royce : tous des noms qui font battre le coeur des passionnés de l'automobile.

14 millions d'euros prix de base

En additionnant les 44 voitures prestigieuses présentées ici, on arrive à peu près à un total de 14 millions d'euros, prix de base, sans les options. Et sans les quelques ancêtres dont l'un, une Porsche 718 RSK, est évaluée à 5,5 millions d'euros. C'est la voiture la plus chère de ce Salon 2017. Mais on ne peut l'acheter, à moins d'en trouver une, rarissime, en vente publique. La voiture de – toute petite - série la plus chère de cette édition 2017 est donc la McLaren P1 GTR aux couleurs bien britanniques de Harrods ; jaune canaris, bandes vert gazon. Pour l'acquérir, il faut débourser 2,6 millions d'euros, et ce n'est pas tout : elle n'est vendue qu'à des clients ayant déjà acheté une P1, 1,2 million au bas mot.

A ce stade, une Rolls Dawn Bespoke à 337 590 euros, c'est presqu' un cadeau, sauf que c'est sans les options et qu'à ce niveau, l'on peut facilement doubler le prix du véhicule. Au Salon, elle tourne le coffre à la voiture la moins chère de l'exposition Dream Cars. A 31 820 euros, la nouvelle Mazda MX-5 RF, pour Retractable Fastback, n'a pas à rougir : la meilleure marché n'est ni la moins belle, ni la moins agréable à conduire. Et avec quel style : le petit cabriolet s'est mué en coupé avec toit métallique rétractable, ce qui, découverte, lui donne une air Targa irrésistible. Dans un colorle balis appelé « Black Rabbit » !

Plus de 1000 chevaux

Au regard de la puissance affichée, Dream Cars fait aussi très fort : quelque 25 000 chevaux au total sous les 44 capots présentés. A ce petit jeu, il semble que ce soit la Koenigsegg qui mène le bal : plus de 1000 chevaux. Au décompte des cavaleries, de curieux décomptes peuvent apparaître. Ainsi, tant la nouvelle Aston Martin DB11 que le SUV Bentley Bentayga développent 608 chevaux pile. Comme si les deux très britanniques marques ailées s'étaient donné le mot. La comparaison s'arrête là : chez Aston, la puissance est délivrée par les 12 cylindres en V d'un moteur suralimenté, alors que chez Bentley, il s'agit ni plus ni moins d'un W12 biturbo ! A partir de là, aucune crainte à avoir, elles dépassent toutes deux les 300 km/h.

La charge de cavalerie ne serait pas complète sans la Mercedes-AMG GT R, avec un V8 dont la puissance a été augmentée de 510 à 585 chevaux pour l'occasion. Que du bonheur, sauf peut-être la couleur vert vif mat. Comme si l'on avait voulu se faire remarquer chez Mercedes-Benz, le 4x4 G500 est dans un jaune vert fluo qui ne le fera pas passer inaperçu dans la nature. Rouge avec capote noire, la Maybach S650 Cabrio sauverait presque la mise.

Pour 7 euros de plusieurs

Le rêve n'a pas de prix ? Si, un petit : il est demandé un supplément de 7 euros à ceux qui ont leur entrée pour le Salon de l'auto, de la moto et du van. Il existe des billets combinés à 20 euros, avec prix dégressifs en achetant en ligne, pour les enfants, les groupes, etc. Une petite contribution qui peut avoir de beaux effets. Depuis sa création en 2011, le Salon Dream Cars verse une partie de ses bénéfices à une association caritative. Sur les éditions précédentes, entre 15 et 30 000 euros ont été versés chaque année à Make A Wish. Cette année, La Chaîne de l'Espoir, ONG active en Afrique, sera la bénéficiaire. Aller voir de belles autos peut aussi être une bonne action.

Le Salon Dream Cars, au Palais 1 du Heysel, est ouvert pendant la nocturne le vendredi 20 janvier de 11 à 22h et le week-end du 21 & 22 janvier de 10 à 19h.

http://www.salondreamcars.be/