Auto

Le constat électronique suite à un accident de la route est désormais une réalité. Son nom : Crashform. Il prend la forme d’une application, disponible gratuitement depuis hier, sur iPhone et Android. Cette appli, créée par Assuralia, la fédération des assurances, permet désormais de remplir simplement et rapidement le formulaire de déclaration d’accident.

Les gros points forts de l’application : la rapidité pour rédiger le constat. En une dizaine de minutes, la déclaration sera remplie et validée par les deux parties, en toute simplicité. Vous pourrez en outre ajouter à votre constat des photos de l’accident prises grâce à votre smartphone, dans l’application.

Deuxième atout, et non des moindre, lorsque le constat est établi, les deux parties reçoivent une version du constat sur leur boîte mail. Fini les copies carbone illisibles et les informations peu précises, place à la rigueur numérique.

Troisième avantage appréciable, dès que le protocole est achevé, que les signatures sont apposées, les deux assureurs reçoivent immédiatement via internet les informations sur l’accrochage. “La déclaration électronique immédiate d’un accident par le biais de Crashform constitue un gain de temps aussi bien pour les assurés que pour les assureurs”, précise Assuralia, convaincue par son produit.

L’appli permet d’entrer une multitude de détails pratiques. Citons notamment, les coordonnées d’éventuels témoins, un schéma précis de la position des véhicules, si un procès-verbal a été rempli par la police ou encore s’il y a un blessé. Ces détails vous seront demandés, pas à pas, par l’application, aucun détail ne sera omis.

Sur papier, l’application semble géniale. Pourtant, subsiste un doute. Le succès de l’initiative, et on le reconnaît volontiers chez Assuralia, va dépendre de la confiance qu’auront les utilisateurs dans ce nouveau procédé. Aurez-vous confiance de laisser les pleins pouvoirs à la personne qui vient de vous rentrer dedans, si c’est sur son smartphone que vous remplissez le constat ? Pas sûr, surtout si vous n’êtes pas coutumier de la technologie pour les formulaires administratifs. “C’est en utilisant l’application qu’elle sera promue. Maintenant que nous l’avons lancée, le bouche à oreille doit faire son effet. Les gens prendront confiance au fur et à mesure”, espère-t-on à Assuralia.