Auto

Les véhicules électriques ne sont pas responsables du même type de pollution que les véhicules thermiques. L'avantage comparatif dépend des usages, mais les projections de l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) donnent le beau rôle aux motorisations hybrides.

En effet, si l’on connaît bien les émissions des véhicules pendant leur utilisation, il existe aussi des pollutions générées lors de la construction, de l’extraction des métaux rares et du recyclage, notamment pour les véhicules électriques. Ces différentes étapes de vie ne sont pas responsables du même genre de pollution.

(...)