Auto

Seuls 23 travailleurs provenant de 22 entreprises ont souhaité échanger leur voiture de société contre une compensation financière, peut-on lire vendredi dans De Tijd, qui se base sur le fournisseur de services RH SD Worx. En permettant aux travailleurs d'échanger leur voiture de société contre du cash, le gouvernement souhaitait réduire l'ampleur des embouteillages, notamment. Mais deux mois après l'introduction de la mesure "cash for car", on ne se bouscule pas au portillon.

"Jusqu'à présent, 23 travailleurs de 22 entreprises ont échangé leur voiture de société pour un montant liquide", affirme Veerle Janssens de SD Worx, citée par De Tijd.

Chez le concurrent Acerta, la tendance est similaire. "L'intérêt est limité", selon le directeur Dirk Wijns.