Auto

Au Salon de l’automobile de Francfort, plus de deux tiers des nouveautés sont des SUV (sport utility vehicle, 4x4), ou leurs homologues un peu plus civilisés, dits crossover. Longtemps voués aux gémonies, cibles d’écologistes activistes car considérés comme très polluants - et ils l’étaient -, les SUV sont devenus plus politiquement corrects avec les nouvelles technologies, notamment l’hybridation, associant motorisations thermiques et électriques.

L’hybride représente une part de marché importante du Porsche Cayenne qui, arrivé à la troisième génération, gagne une ligne plus élancée et perd 55 kg au passage, tout bénéfice pour la réduction des émissions. C’est aussi le cas du BMW X3, troisième génération et 55 kg de moins, alors qu’une version électrique est programmée pour 2020.

(...)