Auto

Le géant automobile allemand Volkswagen a annoncé mercredi qu'il allait verser jusqu'à 1,2 milliard de dollars d'indemnisation à ses clients aux Etats-Unis pour quelque 78.000 voitures diesel encore concernées par le scandale des moteurs truqués. 

Ce plan s'appliquera aux moteurs 3 litres de cylindrée, qui équipent principalement des voitures Audi et Porsche, ainsi que les modèles Touareg de Volkswagen, précise le groupe dans un communiqué.

Le groupe de Wolfsburg (nord) s'est également engagé à rappeler gratuitement et remettre aux normes environnementales environ 58.000 véhicules commercialisés entre 2013 et 2016. Il propose par ailleurs de racheter ou de faire une offre de reprise pour quelque 20.000 voitures introduites sur le marché entre 2009 et 2012.

Certains propriétaires pourront recevoir jusqu'à 16.114 dollars de compensation en liquide, a précisé un collectif de plaignants américains.

Volkswagen donnera le coup d'envoi de ce programme d'indemnisation dès que les autorités américaines auront donné leur aval, précise le communiqué du groupe allemand.

En charge du dossier, le juge fédéral Charles Breyer doit donner son feu vert préliminaire le 14 février, indique son tribunal.

Si cet accord était approuvé, Volkswagen aura totalement refermé le volet de ce scandale aux Etats-Unis qui l'a conduit à plaider coupable de fraude et d'obstruction à la justice.

L'accord sur les moteurs 3 litres fait suite à un autre du même genre, mais beaucoup plus coûteux (près de 15 milliards de dollars) finalisé en 2016 pour près de 500.000 véhicules équipés de moteurs 2 litres. Il porte à plus de 23 milliards de dollars les sommes versées par le constructeur aux Etats-Unis pour solder les poursuites dans le cadre de cette tricherie.