Auto Une chose est sûre cependant : à des fins de sécurité et, pour certains, de confort, la conduite automatisée va progressivement s’imposer. Celle-ci passe par plusieurs niveaux. Sur son stand, Audi expose trois véhicules, avec trois niveaux d’autonomie différents : la nouvelle A8 est au niveau 3, où l’automatisation est conditionnée à certaines circonstances comme les embouteillages, et limitée dans le temps à quelques secondes après lesquelles un conducteur doit manifester sa présence. Le concept Elaine, évolution de l’e-tron Sportback et qui sera produit à Forest, est conçu pour le niveau 4, tandis que l’Aicon est prête pour le niveau 5, sans volant ni pédale, totalement autonome. Mais c’est une étude à quinze ou vingt ans, comme la Smart EQ, et l’on est sérieusement en droit de se demander ce qui en restera....