Auto

General Motors (GM) a reçu jeudi un coup de pouce important, sous la forme d'un investissement de 2,25 milliards de dollars, du japonais Softbank pour accélérer ses efforts dans le développement de la voiture autonome.

Cette annonce était saluée à Wall Street où le titre GM s'envolait de 11,79% à 42,30 dollars vers 13H10 GMT dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la séance.

Elle donne davantage de moyens financiers et de marges de manoeuvres au constructeur automobile américain, qui a promis de commercialiser les premières voitures autonomes à partir de 2019.

GM a un "avantage concurrentiel unique" dans la course à la voiture autonome, a expliqué Michael Ronen, un des dirigeants de Softbank Investment Advisers, un des bras financiers de Softbank, cité dans le communiqué. "Nous sommes très impressionnés par les avancées réalisées par les équipes de GM (...) et sommes enthousiastes à l'idée de participer à une transformation historique de l'industrie de l'automobile", a-t-il ajouté.

GM a déposé en janvier une requête auprès du ministère américain des Transports (DoT) pour tester une voiture sans volant ni pédales ni contrôle manuel car celui-ci ne répondait pas aux normes d'homologation en vigueur aux Etats-Unis. Si un volant et des pédales ne sont pas obligatoires, les airbags le sont et généralement logés dans le volant du véhicule.

Une 4ème génération sur les routes dès 2019

Il s'agit de la "4e génération" du véhicule autonome développé par GM, le Cruise-AV, dont le constructeur veut mettre une version sur les routes américaines dès 2019. Il est élaboré sur la base de sa voiture électrique Chevrolet Bolt et devrait être produit dans son usine d'Orion dans la banlieue de Detroit.

GM Cruise teste par ailleurs d'autres modèles de voitures autonomes avec volant dans plusieurs villes américaines, dont San Francisco.

"C'est bien de faire équipe avec un partenaire fort au moment où nous poursuivons notre vision de parvenir à zéro accident, zéro émission et zéro embouteillage", s'est réjoui pour sa part Mary Barra, la PDG de GM, citée dans le même communiqué.

En échange d'une participation de 19,6% au capital de GM Cruise, la filiale de voitures autonomes de GM, Softbank va effectuer deux paiements au groupe automobile, dont un premier de 900 millions de dollars et un second de 1,35 milliard au moment où la voiture sera prête à être commercialisée.

GM va également injecter 1,1 milliard de dollars supplémentaires dans sa filiale, qui sera valorisée en tout à 11,5 milliards de dollars.

Softbank, propriété du milliardaire japonais Masayoshi Son, a accéléré ses investissements ces derniers mois dans la voiture autonome en prenant des participations dans différentes sociétés spécialisées comme l'éditeur de logiciels et de technologies Nvidia et le service de réservations de voitures avec chauffeur Uber.