Conjoncture

Sanofi et Ablynx ont annoncé lundi le succès des offres publiques d’achat du groupe pharmaceutique français sur la biotech belge, permettant à Sanofi de retirer les titres Ablynx de la cote. "Sanofi détiendra 95,60 % des actions d’Ablynx à la date de règlement des offres publiques dont plus de 90 % ont été acquis par le biais des offres", souligne le communiqué. Le groupe français lancera des offres de reprise sur les titres non apportés dans le cadre de la période d’acceptation initiale, entre le 22 mai et le 12 juin. A l’issue de la clôture et du règlement de l’offre de reprise, tous les titres d’Ablynx seront retirés de la cote.

Sanofi avait annoncé à la fin janvier l’acquisition d’Ablynx pour 3,9 milliards d’euros.

A la suite de cette opération, Ablynx a quitté le Bel 20 dès ce lundi. L’indice phare de la Bourse de la Bruxelles ne comptera donc plus provisoirement que 19 valeurs au lieu… de 20. Une situation relativement inédite qui durera un mois, le temps de désigner l’entreprise qui prendra la place d’Ablynx.

Argenx, WDP ou Melexis dans l’indice phare?

De qui pourrait-il s’agir ? En coulisses, on estime que Argenx, elle aussi présente dans le secteur de la biotechnologie, WDP, actif dans l’immobilier, Melexis, qui conçoit et produit des semi-conducteurs et des capteurs destinés au marché automobile, sont probablement les trois sociétés les mieux positionnées. Ce serait une grande première pour chacune de ces entreprises. Deux grands critères entrent en ligne pour accéder au Bel 20 : la capitalisation boursière et la "vélocité" du flottant (NdlR: le rapport entre nombre d’actions négociées et celles cotées en Bourse et qui doit atteindre au minimum 35%).