Conjoncture La Banque nationale n’en démord pas : les vulnérabilités observées par le passé sur les marchés belges de l’immobilier résidentiel et hypothécaire se sont intensifiées. (...)