Conjoncture

Pour ceux qui dépriment à l’idée d’avoir repris le chemin du travail et qui se disent qu’ils repartiraient bien une petite semaine avant d’entamer les quatre derniers mois de l’année, c’est le moment ou jamais. Les départs vers les destinations les plus prisées se vendent pour une bouchée de pain, tout profit pour les étudiants en particulier. Eux qui, après une deuxième session ou des vacances passées à travailler pour gagner un peu d’argent, peuvent désormais envisager les vacances au soleil sans avoir besoin de dépenser des sommes folles.

(...)