Conjoncture Une étude de SD Worx montre cette amélioration au second trimestre 2018.

Selon une étude du secrétariat social SD Worx publiée jeudi, l’indice de l’emploi dans les PME belges de maximum 100 travailleurs a augmenté de 0,2 % au deuxième trimestre de cette année par rapport au trimestre précédent. Le taux d’emploi dans ce type d’entreprises est lui aussi à la hausse de 0,9 %, en comparaison avec le dernier trimestre 2017.

Et c’est en Wallonie et à Bruxelles que la tendance est la plus marquée, souligne SD Worx, avec une augmentation de la création d’emplois de respectivement 0,6 et 0,5 %.

A Bruxelles, plus les PME grossissent en taille, plus elles ont du mal à créer des emplois, note SD Worx. Ce sont les PME qui comptent jusqu’à 20 travailleurs qui affichent les meilleurs résultats en la matière (+ 0,6 %).

La Flandre accuse, elle, un léger recul de 0,1 %, alors que son taux d’emploi structurel avait crû de 1,2 % au premier trimestre. Cette baisse moyenne n’est toutefois due qu’à celle observée dans les provinces de Flandre occidentale (- 0,4 %) et du Brabant flamand (- 0,5 %).

L’indice Emploi PME de SD Worx montre que, depuis le 1er janvier 2005, 16,2 % des emplois supplémentaires créés dans notre pays le sont dans les PME.

La Belgique est régulièrement épinglée pour son faible taux d’emploi des travailleurs âgés de plus de 50 ans. L’étude de SD Worx montre une amélioration à ce sujet puisque, au deuxième trimestre, la croissance de l’emploi dans cette catégorie est deux fois plus élevée que celle constatée chez les 35-50 ans. Elle est également plus prononcée chez les employées.

Temps pleins en Flandre

On signalera encore les différences régionales dans la nature des contrats de travail : la croissance est plus soutenue en Flandre dans les emplois à temps plein alors qu’en Wallonie et à Bruxelles, elle se situe principalement dans les occupations à temps partiel.