Conjoncture La loi votée en vue des élections en juillet n'est toujours pas parue au Moniteur belge...

« A-t-elle été oubliée ? Remisée dans un tiroir ? Y-a-t-il des bisbrouilles sur le texte même, qui a pourtant été voté ? », s'interroge Catherine Fonck, cheffe de groupe CDH à la Chambre. De quoi parle-t-on ? D'une loi votée en juillet 2018 et qui revoit les modalités de calcul des programmes des partis politiques. Loi qui existait déjà depuis 2014 mais a donc été revue. Dans le bon sens… La loi de 2014 avait deux grosses lacunes et elles ont été gommées : le nombre de partis en lice pour le chiffrage de leurs programmes par le Bureau fédéral du Plan, seule instance (indépendante) habilitée à réaliser ces projections, est limité (à ceux qui sont représentés au Parlement) et tout ne sera plus chiffré. Chaque parti aura ainsi droit à faire évaluer par le Bureau Fédéral du Plan entre 3 et 5 points de leur programme.

(...)