Conjoncture

Dans les banques, on se voulait assez rassurant mercredi après la hausse des taux italiens ces derniers jours. Pourtant, il est évident qu’en cas de crise de la dette souveraine italienne, les banques ainsi que les compagnies d’assurances seraient mises difficulté comme certaines d’entre elles l’ont été quand circulaient les pires scénarios sur la Grèce en 2010 et 2011. Il suffit de donner quelques chiffres pour avoir une idée du "risque italien".

(...)