Conjoncture

Le nombre d'intérimaires âgés de plus de 70 ans a plus que triplé ces 10 dernières années, selon des chiffres de la société d'intérim Randstad. A l'heure actuelle, Randstad en compte 158 âgés de plus de 70 ans, et même quelques-uns de plus de 80 ans, contre à peine 51 il y a 10 ans. 

Selon la société, les changements législatifs, qui ont permis un déplafonnement des revenus des pensions, expliquent en grande partie cette tendance. Mais il est aussi question d'un changement de mentalité. "La génération qui est maintenant à la pension est la génération d'après la Seconde Guerre mondiale. Ils ont grandi dans la société de consommation, au contraire de leurs parents qui ont vécu beaucoup plus sobrement. Le salaire qu'ils ont perdu après leur pension, ils veulent volontiers le compenser en travaillant sur le côté quelques jours par semaine", explique un porte-parole.

Cette tendance s'observe également pour la génération des plus de 55 ans. Il y a 10 ans, Randstad en comptait 2.408 en Belgique, aujourd'hui, ils sont 4.015. Et ce nombre devait encore croître à l'avenir.

Les chiffres avancés par Randstad sont confirmés par la fédération sectorielle Federgon, selon laquelle, en 2005, les plus de 50 ans représentaient 5,2% du travail intérimaire en Belgique. En 2015, les derniers chiffres disponibles font état de plus de 38.200 intérimaires de plus de 50 ans, soit près de 10% du total.

La perception selon laquelle ces intérimaires plus âgés prendraient le travail de jeunes chercheurs d'emploi n'est pas correcte, selon le porte-parole de Randstad. "Il est souvent question de petits emplois, temporaires pour lesquels nous trouvent difficilement d'autres personnes." "En plus, les plus anciens dépensent leur salaire supplémentaire. Cela fait de l'argent dans l'économie et plus d'emplois. Tout le monde en profite."