Conjoncture

Le système de prélèvement kilométrique pour les poids lourds de plus de 3,5 tonnes en Belgique ne fonctionne pas correctement, déplore mardi la fédération néerlandaise du transport TLN. 

Selon cette dernière, le boîtier placé dans les camions connaîtrait des ratés mais malgré cela, des amendes seraient infligées. Des reproches qui ne passent pas du côté de Viapass, l'organisme public qui coordonne le système pour les trois Régions. Les chauffeurs de camions néerlandais affirment par exemple qu'il n'est pas possible de savoir si leur boîtier fonctionne. Ils déplorent en outre que, lors de contrôles, les inspecteurs perçoivent toutes les amendes en suspens, même celles qui font l'objet d'une contestation en bonne et due forme.

La ministre néerlandaise des Infrastructures, Melanie Schultz van Haegen, a pris contact avec Viapass. "Avant l'été, nous avions déjà eu un contact avec TLN", explique le patron de Viapass, Johan Schoups. "Il y a été question d'innombrables amendes mais ils n'ont été en mesure de présenter que deux dossiers concrets. Depuis lors, nous n'avons plus entendu parler d'eux. Et maintenant, ils reviennent via la ministre et la presse. Que dois-je en dire?"

Selon Johan Schoups, le système fonctionne correctement. "Sur 400.000 contrôles journaliers, nous n'avons même pas 10 plaintes", poursuit le responsable de Viapass, qui conteste, au passage, qu'il soit impossible de savoir si le boîtier fonctionne ou pas. "Nous allons encore une fois prendre contact avec TLN et leur demander de nous donner des cas concrets."