Conjoncture Il a ouvert jeudi au Heysel. Au menu, Thaïlande, bien-être, gastronomie et croisières. Et 800 destinations…

Vacances, toutes ! Des transats, des palmiers (même s’ils sont en pot), de la musique, des couleurs, des parfums, des accents divers et multiples, des valises, celles des exposants en l’occurrence, mais aussi celles de visiteurs prévoyants, des groupes rieurs qui prennent la pose çà et là devant l’objectif avant d’aller récupérer la photo… Vous avez dit vacances ?

Le Salon des vacances de Bruxelles, 60e du nom, a ouvert ses portes jeudi au Heysel, où il se tient jusqu’à dimanche soir. Au menu, la découverte de 800 destinations. A côté de la Thaïlande, pays à l’honneur à l’occasion des 150 ans des relations diplomatiques et amicales avec la Belgiques, 3 thèmes sont mis en avant pour cette édition anniversaire. Place aux croisières, au bien-être et au spa, et à la gastronomie.

Car le voyage commence souvent par les papilles. Comme chaque année, les produits locaux se retrouvent un peu partout sur les tables des exposants, de quoi appâter le chaland. Mais cette année, un "Cooking theatre" (au palais 5) attend également les amateurs avec une série de démonstrations en "live". Ce jeudi matin, c’était Albert Verdeyen, chef bruxellois et star du paysage audiovisuel flamand, qui était aux fourneaux - et au micro. Il a ensuite passé la main à ses confrères de République dominicaine, de Grèce ou de Thaïlande, bien sûr. Dimanche est aussi prévue une présentation de cuisine bulgare.

"Tu as vu ? Massage gratuit !"

Deuxième thème privilégié pour cette édition anniversaire, le bien-être et le spa. "Tendance", certainement. Et accrocheur. A l’autre bout de monde et ici, au Salon. "Tu as vu ? Massage gratuit !", s’exclame, enthousiaste, un passant. C’est le genre de message qui ne passe pas inaperçu, effectivement. D’autant que 4 espaces "privatifs" ont été aménagés où des masseuses du centre thermal Waer Waters de Grand-Bigard, s’efforcent de détendre en 15 minutes les cervicales des candidats au voyage. A moins de préférer la séance (une demi-heure pour 6 personnes) de "mindfulness", alias la pleine conscience. Pour respirer et se calmer. Avec les odeurs des huiles essentielles qui émanent du sauna adjacent. Idéal pour se mettre dans l’ambiance des vacances… Et les visiteurs ne s’y trompent pas, les 200 m2 spécialement dédiés au palais 5 ne désemplissent pas.

Enfin, également au palais 5, le "village des croisières", elles qui ne cessent de gagner en popularité en Belgique. Et elles sont là, les compagnies de croisière, pour inviter à une autre forme de tourisme, plus "slow". En Méditerranée, mais aussi plus loin, sur la mer des Caraïbes, les fjords de Norvège ou un fleuve. A thème ou non. Dont la croisière gastronomique si on veut combiner les plaisirs. On peut prolonger le plaisir en faisant un tour à la "marina" installée à l’entrée du palais 3. A quai, une dizaine de bateaux, à louer ou à vendre, invite à l’escapade sur les flots bleus.

Et puis, la Thaïlande est là. Avec son énorme étal de fruits et son vaste stand sur lequel les danseuses virevoltent, les masseuses s’activent (ici aussi), deux chefs présentent des spécialités ou une sculptrice cisèle... des fruits. Musique exotique, costumes traditionnels, chatoiement des couleurs… Bienvenue à la porte de l’Asie.

Entre-temps, au Salon, les sacs des visiteurs se remplissent de rêves. Et dehors, un timide soleil fait son apparition. Ne serait-ce pas l’effet Salon ?