Conjoncture L’heure n’est plus à la nette croissance des bénéfices pour les quatre grandes banques belges de détail du pays. C’est le constat que l’on peut tirer au terme de la publication ces derniers jours des chiffres semestriels. La raison principale est le niveau plancher des taux d’intérêt sur fond de forte concurrence.
(...)