Conjoncture

La Banque centrale américaine a relevé mercredi ses prévisions de croissance économique aux Etats-Unis pour 2018 et 2019, se rapprochant un peu plus de l'objectif du président Donald Trump, mais elle a laissé inchangées ses attentes sur l'inflation.

Le Produit intérieur brut (PIB) américain devrait progresser de 2,7% cette année en glissement annuel, soit 0,2 point de plus que prévu en décembre, selon les nouvelles projections du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC). Il devrait croître de 2,4% (+0,3 point) l'an prochain.

Si cette progression venait à se confirmer, la croissance de l'économie américaine se rapprocherait un peu plus des attentes de l'administration Trump qui voudrait la porter à 3%, voire davantage, et ce, de manière durable.

"La perspective économique s'est renforcée ces derniers mois", explique la Fed dans un communiqué, relevant que le Comité s'attend à une croissance de l'activité économique "à un rythme modéré à moyen terme", avec des conditions de marché de l'emploi qui devraient "rester solides".

La Fed a en revanche laissé inchangée sa prévision pour l'inflation pour 2018 et 2019, à respectivement +1,9% et +2%.

Sur le front du marché du travail, le FOMC, réuni depuis mardi pour la première fois sous la houlette de Jerome Powell, s'est montré aussi plus optimiste avec un taux de chômage désormais attendu à 3,8% contre 3,9% estimé en décembre. Il devrait même reculer à 3,6% en 2019 (-0,3 point). Il s'agit d'un plus bas depuis 17 ans.

Ce regain d'optimisme n'est pas une surprise puisque la Fed avait estimé lors de sa réunion des 30 et 31 janvier que l'effet positif de la réforme des impôts sur l'économie serait "peut-être plus important qu'initialement prévu".

Adoptée fin décembre, cette réforme des impôts, qui équivaut à une diminution des recettes pour l'Etat de quelque 1.500 milliards de dollars sur dix ans, a abaissé le taux d'imposition des entreprises de 35% à 21% notamment. Les ménages également vont voir leurs impôts diminuer, ce qui devrait dynamiser la consommation, traditionnel moteur de croissance de l'économie des Etats-Unis.

"Les risques à court terme pour les perspectives économiques apparaissent globalement équilibrés mais le Comité surveille de près l'évolution de l'inflation", a une nouvelle fois commenté mercredi la Fed.

A moyen terme, la Banque centrale américaine voit l'inflation "s'accélérer et se stabiliser autour de son objectif de 2%".