Conjoncture On avait appris le 9 avril que la Chine avait introduit auprès de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) une demande d’ouverture de consultations avec les États-Unis au sujet des taxes douanières que l'administration Trump veut imposer sur les importations de produits en acier et en aluminium. Cette procédure consiste en un réglement des différends via des négociations. Lundi, c'était au tour de l'Union européenne (UE) de faire la même demande.
(...)