Conjoncture Selon le média en ligne "EU Observer", Cecilia Malmström, la commissaire européenne au Commerce, a déclaré mercredi que l'Europe n'offrirait rien aux Etats-Unis en échange d'une exemption permanente de la part de Donald Trump des taxes sur l'acier et l'aluminium.

"Nous attendons d'être exemptés de façon permanente et sans conditions", a-t-elle dit.

Après avoir menacé le monde entier de ces taxes douanières de 25 % pour les importations d'acier et de 10 % pour celles d'aluminium, le président américain avait annoncé une exemption temporaire pour l'Europe jusqu'au 1er mai, conditionnée à des négociations et sans doute des concessions de la part de ses interlocuteurs. Il y a un mois, Cecilia Malmström s'était rendue à Washington pour ouvrir des discussions avec le gouvernement américain.

L'Union européenne a préparé une riposte, au cas où Donald Trump mettrait son projet à exécution. Elle consiste en une taxation de nombreux produits américains.

Mardi, on a appris que l'Europe avait demandé à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) l'ouverture d'une procédure de consultations sur les taxes Trump. Il s'agit d'une tentative de règlement à l'amiable de ce différend commercial. La Chine a introduit la même demande à l'OMC.

A l'heure actuelle, le spectre d'une guerre commerciale se polarise entre les Etats-Unis et la Chine, les deux géants de l'économie mondiale se menaçant de pénalités douanières concernant 128 produits américains et 1300 produits chinois.