Conjoncture

"Il faut réparer le toit quand le soleil brille." Le gouverneur de la Banque nationale de Belgique, Jan Smets, a cité la fameuse phrase du président John Kennedy - prononcée en 1962 à l’occasion du discours sur l’Etat de l’Union - lors de la présentation du rapport annuel 2017 de la BNB. Une façon de faire comprendre que ce n’est pas parce que l’économie belge affiche de bonnes performances qu’il faut interrompre les réformes entreprises. Une analyse partagée par tous les régents de la Banque, à l’exception de Rudy De Leeuw, président de la FGTB (lire ci-dessous).

Commençons par le constat.

=> Pourquoi la FGTB n’a pas signé le rapport de la BNB

Rudy De Leeuw, le président de la FGTB, est le seul régent à n’avoir pas souscrit au rapport de la Banque nationale. D’habitude, ils sont deux avec le représentant de la CSC à s’abstenir.

(...)